Régions
11 octobre 2015

LADDH de Béjaïa Rassemblement de solidarité avec les réfugiés

Près de 500 réfugiés syriens et autres migrants subsahariens vivent actuellement dans des conditions dramatiques à travers les grands centres urbains de la wilaya de Béjaïa.
A l’initiative de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH), le Comité de solidarité des travailleurs de la wilaya de Béjaïa (CSTWB), la Ballade littéraire de Béjaïa (BLB), le bureau local de l’Union démocratique et sociale (UDS) et le Mouvement démocratique et social (MDS), un rassemblement populaire est programmé devant le siège de la Wilaya le 11 octobre 2015 à partir de 10 h afin d’interpeller les pouvoirs publics sur la situation dramatique que vivent les réfugiés syriens et les migrants subsahariens qui cherchent refuge en Algérie.
Tout en appelant les pouvoirs publics à assumer leurs responsabilités, les organisateurs de la manifestation affirment que la société civile de Béjaïa ne saurait admettre que des femmes, des enfants et des hommes se retrouvent dans l’errance et s’adonnent à la mendicité. «Tous ces migrants ne se retrouvent sur notre territoire qu’avec l’assentiment de l’Etat algérien. Celui-ci ayant paraphé et ratifié les chartes et les conventions relatives aux droits humains, notamment celle relative au statut des refugiés et des migrants, a donc l’obligation et le devoir de prendre en charge tous ces migrants (hébergement, sante, scolarité…)», notent les initiateurs de l’appel au rassemblement dans leur déclaration. A ce sujet, les rédacteurs du document estiment que des mesures urgentes doivent être prises au niveau de notre wilaya.
Entre autres mesures urgentes, le regroupement de tous les refugiés dans des centres d’accueil afin d’établir le recensement de toutes ces personnes et surtout leur redonner toute leur dignité. Une étape, indiquent-ils dans leur déclaration, à même de constituer «l’amorce pour un règlement définitif de cette situation».
Il convient de signaler que près de 500 réfugiés syriens et autres migrants subsahariens vivent actuellement dans des conditions dramatiques à travers les grands centres urbains de la wilaya de Béjaïa.
A. Kersani

Ca pourrait vous interesser

22 Lectures