Contribution
7 septembre 2015

A propos de la vidéo supposée dénoncer un agent d’Air Algérie Ou après Youtube, youmosquée…

«Tout cela est si lent, si lourd, si triste»
(Céline dans Mort à crédit, incipit)

Dieu du ciel ! mais qu’a-t-elle fait cette bonne dame d’Air Algérie pour mériter pareil lynchage ? C’était donc vendredi que notre imam s’est autosaisi de «l’affaire de la dame des khoutout el jaouia sur jihaz el youtube» (sic) ! L’occasion était bonne pour cet imam carnassier et néanmoins fonctionnaire du culte de s’arroger le beau rôle en «déplorant et fustigeant des attitudes et autres pratiques incompatibles avec l’islam» (resic)… et au directeur de conscience de broder sur un fait d’une affligeante platitude… Haro sur la bête désignée à la vindicte populaire par une vidéo embuscade ! Aucun mot de compassion pour une femme ayant fait les frais d’un abject guet-apens. Enlevez, c’est emballé et… jugé ! Quid des droits de cette dame agressée sur son lieu de travail ? Bof, nous sommes déjà en 2084 et Boualem Sansal a raison…
Un écart de langage de 30 secondes chrono nous est fourgué comme preuve divine de la déliquescence d’Air Algérie. Alléluia ! Nous avons enfin trouvé le (la) responsable du marasme d’une compagnie réputée depuis des décennies pour l’incompétence de ses responsables qui prennent bien soin d’affronter un public réputé, les choses étant ce qu’elles sont dans ce pays, souvent acariâtre.
Et comme c’est le cas, ce sont les soldats du front (pardon, du comptoir) qui doivent contenir l’ire des passagers. Oh ! je ne suis pas dupe des pratiques souterraines d’une compagnie qui n’est plus à une incartade près, mais de là à faire porter le chapeau à une femme seule, trop c’est trop ! De là à ce qu’on lui impute la baisse du prix du baril de pétrole, des détournements faramineux… c’est comme tirer sur un frelon au bazooka !
Avec le recul du temps et un peu de sérénité, de quoi s’agit-il ?
Une préposée au guichet ? Une sous-chef d’escale est prise dans un guet-apens et exposée à des avis peu critiques sur un réseau social sans que cela prête à débat… plutôt à dégoût ! Arrêtons-nous une seconde sur cette vidéo qui fait le buzz, pour utiliser un mot à la mode. Que nous apprend-elle ? Rien ! Du vide dans le vide, hormis un écart de langage regrettable d’une dame dont les nerfs sont portés à incandescence ! Que s’est-il passé avant la prise sournoise de cette saloperie de vidéo pour que cette charmante dame en vienne à déverser sa bile sur le temps qui passe ? Cette dame est-elle folle à lier, auquel cas il faut imputer l’erreur de son recrutement à Air Algérie… Non, je ne le crois pas ; elle a été à l’évidence chauffée à blanc par probablement quelques piques malsaines. Livrée à elle-même, elle s’est défendue comme elle l’a ressenti sur le coup… par une surenchère verbale ! Quand bien même elle a dit «ana dissidite», cela ne justifie aucunement qu’on la jette en pâture à des visionnages impitoyables saupoudrés de commentaires maladifs, immoraux. Où est le droit à l’image privée ? Il me semble qu’il existe une brigade spécialisée dans la délinquance sur le net… Qu’elle se saisisse de cet écart répréhensible au plus haut point ! A la dame au tempérament de feu de déposer plainte contre X pour le préjudice subi ! Au syndicat d’Air Algérie de la défendre bec et ongles et de veiller à ce qu’elle n’écope que d’une juste sanction (un avertissement à inscrire au dossier et sa mise à l’écart des comptoirs de réception pour lesquels elle a démontré trop de spontanéité verbale !).
Que reste-t-il maintenant ? Tout le mal incommensurable fait à une dame dans l’exercice d’une fonction où il s’agit de se coltiner et se farcir des milliers de caractères par jour… A-t-on pensé à la famille de cette dame à la fougueuse inclination? Si cela se trouve, elle en a rendu des services autour d’elle… Si cela se trouve, elle a des copines qui l’apprécient par-dessus tout… Si cela se trouve, c’est une bonne mère… une bonne épouse… Si cela se trouve… Si cela se trouve… Je pense que cette vidéo volée a voulu de prime abord placer la barre tellement haut qu’elle a atteint exactement le résultat contraire.
Etant algérien avec moi aussi un caractère d’Algérien, cette dame m’est devenue plutôt sympathique… Que dis-je, je l’adore du coup et je repasse en boucle cette vidéo… Je me délecte de son désormais légendaire coup de gueule… Dissidite moi aussi… Tenez le coup, Madame, vous avez tout mon soutien et il ne doit pas être le seul, je le pressens. J’ai un penchant pour les gens qui n’ont pas froid aux yeux… Je suis déjà votre frère, ma grande ! Demain il fera jour ! Courage ! Il n’y pas le feu… Et le problème d’Air Algérie est ailleurs !
M. Chaâbani Abdelkrim, retraité, invité par mes enfants à visionner la délictueuse vidéo. Aïn-Témouchent

Ca pourrait vous interesser

Aïn-Témouchent 4 nouveaux chefs de daïra

Le mouvement des chefs de daïra opéré par le président de la République cette semaine concernera quatre daïras de la wilaya de Aïn-Témouchent, le chef-lieu de wilaya, Hammam Bou-Hadjar, El-Maleh et Aïn-El-Arba.
Ainsi, M. Zine Mohamed a été désigné à la tête de la daïra d’El-Maleh, M. Griche Mostafa à la tête de Aïn-El-Arba, M. Benali Sadek au chef-lieu de wilaya et, enfin, M. Keddah Mohamed à la daïra de Hammam Bou-Hadjar.
S. B.

51 Lectures