Centre
20 mai 2015

BLIDA La caserne des transmissions baptisée du nom du chahid Khaled Aïssa Bey

Lors d’une cérémonie officielle assurée par le colonel Hiridi Mbarek, directeur régional du régiment 91 des transmissions de Blida, cette caserne a été baptisée du nom du chahid Khaled Aïssa Bey, tombé au champ d’honneur le 8 août 1961 à l’âge de 20 ans.
Selon le colonel Hiridi Mbarek, l’appellation de cette caserne au nom de ce chahid confirme l’intérêt porté par la direction suprême de l’armée nationale à l’histoire de la révolution et de ses martyrs qui ont sacrifié leurs vies pour que l’Algérie vive libre et indépendante. A noter que cette cérémonie a eu lieu en présence de la famille du chahid Khaled Aïssa Bey qui est né le 4 janvier 1941 à Blida. Le 19 mai 1956, il prit part à la grève des étudiants avant de rejoindre le maquis en 1957.
Ayant assumé plusieurs responsabilités au sein de l’ALN, dont celle de secrétaire général de la zone 2 de 1958 à 1959. Un an plus tard, il sera nommé officier de l’ALN avec le grade de commandant. Il était chargé de la communication à l’interne et à l’externe de la Wilaya IV. Il décédera le 8 août 1961 les armes à la main, aux côtés du commandant de la Wilaya IV, le chahid Djillali Bounaâma.
Il importe de signaler qu’une opération similaire a été effectuée quelques jours auparavant au niveau de l’école militaire des techniques de l’intendance de Blida, laquelle école a été baptisée du nom du chahid Bounaâma Djillali, tombé au champ d’honneur avec Khaled Aïssa Bey le 8 août 1961 à l’âge de 35 ans.
La cérémonie a été assurée par le général Haddad Nasreddine, chef d’état-major de la
1re Région militaire.
M. B.

Ca pourrait vous interesser

71 Lectures